Question posée par un lycéen :

Dans le cadre d’un exposé que nous faisons sur le roman Mauprat, j’aurais souhaité avoir quelques renseignements sur le roman, notamment sur le thème : Mauprat, roman d’aventure

Réponse de Marielle Vandekerkhove-Caors :

Je pense que vous aurez l’essentiel des renseignements nécessaires dans l’édition de Mauprat que vous allez lire. Je suppose que vous pouvez vous procurer l’édition Folio, si votre professeur vous a confié ce sujet. Commencez par lire la préface de l’édition et par lire soigneusement le roman, vous aurez déjà toute la matière nécessaire à votre travail.
Je vous donnerai cependant quelques pistes pour organiser les données que vous trouverez.
Mauprat est un roman plus complexe qu’il semble : c’est un roman d’aventure, de « cape et d’épée » (batailles, châteaux forts, souterrains, demoiselle en détresse etc.)
C’est aussi un roman sentimental : éducation sentimentale d’un jeune homme inculte, élevé dans le brigandage, et qui va tout faire pour se faire aimer de sa cousine ; parallèlement, perplexités de la cousine, tombée amoureuse d’un sauvage et refusant de se laisser aller à cet amour tant qu’il ne sera pas digne d’elle.
C’est aussi ce qu’on appelle un roman de « formation » : un jeune homme de province qui se dégrossit à Paris, évolue, devient adulte (renseignez-vous sur le roman de formation dans une encyclopédie ou dans un dictionnaire de littérature).
C’est aussi un roman engagé : George Sand y défend le droit à l’éducation des femmes (Edmée de Mauprat est une jeune fille qui a reçu une éducation exceptionnelle), le droit de se marier selon sa volonté et ses sentiments ; George Sand y défend aussi l’idée (voir la conclusion) que l’homme est « éducable » et qu’il ne faut pas considérer qu’un être humain peut être irrécupérable.

retour au sommaire