Bonjour,
J’aimerais savoir où je peux me procurer les mémoires de Pietro Pagello.

Réponse d’Aline Alquier

Le manuscrit autographe du journal de Pietro Pagello se trouve à la Bibliothèque Marciana de Venise, à laquelle il a été confié, en 1951, par sa dernière petite-fille. Il est daté de Belluno, 1835, et s’intitule Da Parigi a Genova.
Malgré le véritable siège qui s’est déroulé de 1877 jusqu’aux approches de sa mort (1898) pour glaner des bribes d’indiscrétions sur George Sand, Pagello est resté d’une noblesse exemplaire.
Néanmoins le « journal » avait été en partie publié par la romancière vénitienne Luigia Codemo (1) , puis par Mariéton et Barbieri (2) en 1896.
Dès lors, il a été largement utilisé par les biographes de George Sand. Mme Annarosa Poli a raconté dans les Annexes de son ouvrage L’Italie dans la vie et dans l’oeuvre de G.Sand (à partir de la p.387) les efforts de journalistes et d’éditeurs pour tenter de dépouiller de ses souvenirs un témoin sourd et décrépit qui ne demandait qu’a survivre sans trahir le passé. Désormais, c’est le « scoop » qui est défraîchi.

(1) Paul Mariéton. La vie de George Sand et du Dr Pagello à Venise ; Sand-Musset-Pagello, le retour en France / Echo de Paris, 20 – 21 octobre 1896
(2) Raffaelo Barbiera, Il Romanzo Sand-Musset-Pagello, / d’Illustrazione Venezia.

retour au sommaire