George Sand a été l’exacte contemporaine de deux illustres 
personnages Frédéric Bastiat et Alexis de Tocqueville, dont les trajets et  destins me captivent. Je m’intéresse aux parcours de ces deux personnages qui se sont croisés au Parlement dans les années 1848/1850, et par voie de conséquence aux archives 
qui relateraient leurs attitudes et réactions réciproques. Pouvez-vous m’indiquer si au cours de sa vie de femme politique, elle a eu à les rencontrer, si oui, quels ont été leurs rapports et si dans ses écrits entre autres  « histoire de ma vie » et « correspondance » 
elle les a évoqués ?

Réponse d’Aline Alquier

Aucun de ces deux personnages n’a correspondu avec George Sand.
Tocqueville et George Sand vivaient dans des milieux tout à fait différents.
George Sand n’a rencontré qu’une fois, semble-t-il, Tocqueville, en 1848. L’épisode n’est connu que par la Correspondance générale de Mérimée, éd.Paturier, t.V, p.303-304 ainsi que par les Souvenirs de Tocqueville, Paris, Calmann-Lévy, 1893, p 204. Il est bien connu, mais n’apparaît, dans la Corr. de George Sand, qu’au t.VIII (note de Lubin p.590, citant Mérimée et Tocqueville) : au cours d’un dîner, le 4 mai 1848, chez un aristocrate anglais vivant à Paris (Monckton-Milnes) , George Sand a conversé longuement sur la situation politique fraçaise du moment avec Tocqueville, qu’elle ne connaissait pas, semble-t-il, et qu’elle ne devait plus revoir. Dans le t.XXV Suppléments p.556 figure la réponse de George Sand à l’invitation à dîner de Monckton-Milnes, avec une note de G.Lubin
Sur Frédéric Bastiat, on ne trouve que 2 notes de Georges Lubin, corr. George Sand, t.XXV Suppléments : p.700-701 note 2 de G.Lubin à propos de la polémique entretenue de sa prison  par Proudhon contre Louis Blanc, Pierre Leroux et l’économiste Bastiat (Note jointe à la lettre de George Sand à Marc Dufraisse du 15/11/49) ; deuxième note p.746 au bas d’une lettre à Louis Blanc sur le même sujet

 

retour au sommaire