Marie-Thérèse Baumgartner, qui fut longtemps secrétaire de notre association, a acquis avec son époux la demeure que George Sand occupa avec Alexandre Manceau dès 1864. Outre Monsieur Sylvestre, (où elle décrit, sous Vaubuisson, Palaiseau), elle conçoit là Laura et La Confession d’une jeune fille. A soixante ans, travaillant souvent plus de douze heures par jour, elle reçoit entre deux séances d’écriture Alexandre Dumas et le prince Napoléon et se rend à Paris par le train pour aller au théâtre ou rencontrer ses amis.

Malade, Manceau vit là les derniers mois de sa vie. Il décède en août 1865 et la petite maison blanche perd alors pour George Sand beaucoup de son charme. Elle recommence à séjourner davantage à Nohant et à Paris, avant de revendre en 1869 la « cambuse » de Palaiseau. http://www.terresdecrivains.com/George-SAND,176

Marie-Thérèse Baumgartner, George Sand à Palaiseau. Société historique de Palaiseau, 2000.

george-sand-a-palaiseau